L'université publique : Une référence pour l'enseignement supérieur brésilien

Durant ces dernières années, le débat relatif à l'avenir de l'enseignement supérieur au Brésil s'est partagé grosso modo entre deux visions. L'une d'elles pointe avant tout la nécessité urgente d'élargir le système, pour permettre à un nombre sans cesse croissant de bré...

Full description

Main Author: Panizzi, Wrana Maria
Format: eBook
Language:French
Published: Paris OECD Publishing 2003
Subjects:
Online Access:
Collection: OECD Books and Papers - Collection details see MPG.ReNa
LEADER 02123nma a2200253 u 4500
001 EB001831977
003 EBX01000000000000000998423
005 00000000000000.0
007 cr|||||||||||||||||||||
008 180616 ||| fre
100 1 |a Panizzi, Wrana Maria 
245 0 0 |a L'université publique  |h Elektronische Ressource  |b Une référence pour l'enseignement supérieur brésilien  |c Wrana Maria Panizzi 
246 2 1 |a Public Universities: A Benchmark for Higher Education in Brazil 
260 |a Paris  |b OECD Publishing  |c 2003 
300 |a 21 p 
651 4 |a Brazil 
653 |a Education 
041 0 7 |a fre  |2 ISO 639-2 
989 |b OECD  |a OECD Books and Papers 
024 8 |a 10.1787/hemp-v15-art4-fr 
856 |a oecd-ilibrary.org  |u https://doi.org/10.1787/hemp-v15-art4-fr  |x Verlag  |3 Volltext 
082 0 |a 370 
520 |a Durant ces dernières années, le débat relatif à l'avenir de l'enseignement supérieur au Brésil s'est partagé grosso modo entre deux visions. L'une d'elles pointe avant tout la nécessité urgente d'élargir le système, pour permettre à un nombre sans cesse croissant de brésiliens d'obtenir un diplôme et d'entrer qualifiés sur un marché du travail de plus en plus compétitif et internationalisé. Cette vision a encouragé l'expansion notable que l'enseignement supérieur privé a connue au Brésil pendant la dernière décennie. L'autre vision, sans pour autant déconsidérer les difficultés de l'enseignement supérieur public brésilien ni les demandes des milliers de jeunes exclus de l'éducation universitaire, soutient l'idée que l'expansion du système d'enseignement supérieur doit s'inspirer des conclusions de la Conférence Mondiale de l'Enseignement Supérieur qui s'est tenue à Paris en 1998. Dans cette perspective, il ne s'agit pas d'opposer enseignements public et privé, mais d'envisager la croissance de l'ensemble du système à partir de la conviction que l'éducation constitue un atout stratégique pour le développement des nations, que l'enseignement supérieur est un droit pour tous et que l'éducation est un devoir des États