(Re)conceptualiser l'université : le développement institutionnel dans le cadre et au-delà de la « Troisième mission »

Envisagée en termes de Troisième mission, l'université « entreprise », également appelée université « entrepreneuriale », s'est peu à peu inscrite dans le panorama conceptuel ordinaire des politiques publiques. Les analystes ne sont toutefois pas parvenus à s'entendre sur ce qu'i...

Full description

Main Author: Vorley, Tim
Other Authors: Nelles, Jen
Format: eBook
Language:French
Published: Paris OECD Publishing 2008
Subjects:
Online Access:
Collection: OECD Books and Papers - Collection details see MPG.ReNa
LEADER 02799nma a2200265 u 4500
001 EB001829901
003 EBX01000000000000000996347
005 00000000000000.0
007 cr|||||||||||||||||||||
008 180616 ||| fre
100 1 |a Vorley, Tim 
245 0 0 |a (Re)conceptualiser l'université  |h Elektronische Ressource  |b le développement institutionnel dans le cadre et au-delà de la « Troisième mission »  |c Tim Vorley et Jen Nelles 
246 2 1 |a (Re)conceptualising the academy: Institutional development of and beyond the third mission 
260 |a Paris  |b OECD Publishing  |c 2008 
300 |a 20 p 
653 |a Education 
700 1 |a Nelles, Jen 
041 0 7 |a fre  |2 ISO 639-2 
989 |b OECD  |a OECD Books and Papers 
024 8 |a 10.1787/hemp-v20-art25-fr 
773 0 |t Politiques et gestion de l'enseignement supérieur 
856 |a oecd-ilibrary.org  |u https://doi.org/10.1787/hemp-v20-art25-fr  |x Verlag  |3 Volltext 
082 0 |a 370 
520 |a Envisagée en termes de Troisième mission, l'université « entreprise », également appelée université « entrepreneuriale », s'est peu à peu inscrite dans le panorama conceptuel ordinaire des politiques publiques. Les analystes ne sont toutefois pas parvenus à s'entendre sur ce qu'implique réellement cette Troisième mission pour les deux autres volets de l'activité universitaire. Ainsi, il existe peu de données probantes fiables permettant d'affirmer que la Troisième mission a un impact négatif sur l'enseignement et/ou la recherche (fondamentale). Selon Martin et Etzkowitz (2000), certaines preuves anecdotiques indiquent que la Troisième mission contribuerait, au contraire, à dynamiser les deux missions traditionnelles. C'est précisément sur ce débat que les auteurs de cet article souhaitent apporter leurs lumières. Ils s'intéressent, à cet effet, à la façon dont la Troisième mission peut réellement promouvoir les activités d'enseignement et de recherche, soulignant à quel point cet effet de levier présente, en lui-même, une importance bien supérieure à la Troisième mission. Les auteurs sont ainsi persuadés qu'une imbrication de l'enseignement, de la recherche et des activités relevant de la Troisième mission peut, grâce au développement progressif et mutuel de ces volets, avoir pour effet de renforcer leurs dynamiques respectives. Conceptualiser globalement l'engagement des établissements en faveur de la Troisième mission en termes « d'architecture entrepreneuriale » peut permettre aux universités de stimuler leur développement institutionnel au-delà de la Troisième mission. Les auteurs concluent en envisageant l'avenir du point de vue des politiques d'enseignement supérieur et de la gestion des établissements d'enseignement supérieur